Le bit fitter

Premier article d’une (looooongue) série où nous aborderons toutes sortes de choses (super) intéressantes, j’ai nommé aujourd’hui un article sur le bit fitter. Qui est-il, que fait-il, pourquoi le fait-il ? Quelles sont ses motivations ?… Levons le voile !

Moins connu que son homologue saddle fitter, le bit fitter s’occupe de trouver et d’adapter le matériel au sportif qui l’utilise, spécifiquement embouchures et briderie. Tout comme le saddle fitter, il utilise les principes de l’ergonomie pour les appliquer au cavalier, au cheval et à la pratique sportive :

L’ergonomie est « l’étude scientifique de la relation entre l’Homme et ses moyens, méthodes et milieux de travail  et l’application de ces connaissances à la conception de systèmes qui puissent être utilisés avec le maximum de confort, de sécurité et d’efficacité par le plus grand nombre »

Le grand Wikipédia.

Le bit fitter

Le saddle fitter et le bit fitter utilisent tout deux l’ergonomie et ses outils. La différence entre les deux métiers se situe uniquement au niveau du matériel étudié.

Et là, vous vous demandez surement « Si les deux métiers utilisent les mêmes outils, pourquoi n’y aurait-il pas UN ergonome qui fait TOUT ?« . En effet, c’est très pertinent.

Ne peut-on être bit-fitter ET saddle-fitter ? Saddle-fitter ET dentiste ? Dentiste ET maréchal ? Maréchal ET ostéopathe ? Ostéopathe ET entraîneur ? Entraîneur ET…enfin, vous avez compris, quoi.

La question est pertinente et la réponse est très « simple » : il est difficile de tout savoir.

Et donc, le saddle fitter s’occupe de la selle et corrolaires. Et le bit fitter s’occupe des embouchures/ennasures et de la briderie. Il s’agit d’une spécialisation, soit une connaissance approfondie dans une domaine particulier et restreint.

C’est ce dernier mot qui explique le pourquoi du comment : il y a beaucoup à apprendre et à faire, dans une spécialité ou une autre. On s’est rendu compte qu’il était très difficile (impossible, en fait) de TOUT savoir et de maîtriser tous les aspects techniques de TOUT le matériel. Et ce, alors même que la technologie évolue, que la recherche avance et que l’on met des années à se perfectionner avant d’aider les autres.

C’est aussi pourquoi le bit fitter travaille de concert avec d’autres professionnels, spécialistes également dans des domaines particuliers : saddle fitter, sellier, entraîneur, ostéo/kiné, dentiste…

Bref, ergonomes, spécialistes de la sellerie ou de la briderie, on est surtout là pour vous aider – vous, cavaliers – à vous approprier des connaissances souvent oubliées, vous donner des outils et vous conseiller sur la manière d’adapter le matériel à votre équidé et à votre pratique et en améliorer l’efficacité, le confort et la sécurité.

C’est nouveau ça !

Hé bien non, pas vraiment ! En ce qui concerne les bit fitters, c’est surtout une version « remastérisée » d’un métier bien plus vieux : celui du lormier.
Les lormiers étaient chargés de la conception et de la réalisation des embouchures mais aussi d’autres pièces de briderie, notamment la bouclerie.

Comme tout savoir et savoir-faire très ancien, nous avons perdu au fil du temps certains enseignements. La « science du lormier » telle qu’on l’appelle aujourd’hui est sauvegardée par la Worshipful Compagny of Lorimers de Londres (UK). Et plutôt que la laisser se couvrir de poussière, elle a été remise en lumière mais surtout améliorée.

En effet, entre le métier du lormier aujourd’hui disparu et les besoins de notre époque il y a des siècles de connaissances. L’équitation a évolué, les besoins ont changé, les styles se sont diversifiés, les fabricants ont innové et la science s’en est mêlée.

La corporation est très ancienne et sauvegarde l’héritage du lormier & de l’éperonnier. Quant aux bit fitters formés à la « science du lormier », ils sont le lien entre tradition, innovation & science.

Et le bitting analyst dans tout ça ?

En navigant sur mon site, particulièrement sur les pages A propos et Service aux entreprises ; vous avez certainement été face au terme “bitting analyst”. Évidement, vous avez dû vous demander « qu’es-ce donc que cette bête là ? »

Littéralement « analyste en embouchures », il s’agit d’un approfondissement de l’ergonomie appliquée aux embouchures et à la briderie.

En effet, il s’agit d’un module professionnel spécifique proposé par une grande marque, leader en R&D dans le domaine. L’objet de cette spécialisation est d’amener les bitting advisers à approfondir leurs connaissances. Ceci, en s’appropriant les outils de la recherche scientifique pour les utiliser dans le domaine des embouchures. En recherche et développement, par exemple.

Cette compétence est donc très axée sur l’amélioration et l’innovation. C’est donc pourquoi elle peut être utile aux entreprises qui conçoivent et fabriquent du matériel équestre, pour agir avec logique dès la conception.

Cette spécialité permet d’analyser en profondeur, grâce aux outils scientifiques, le comportement du matériel, sa corrélation avec des mesures in vivo ou son impact sur le mouvement. Elle permet de se représenter le fonctionnement d’un système, réel ou théorique, et d’anticiper son comportement dans des situations données.

Les applications sont nombreuses. Surtout, elles sont utilisables en amont de toute nouvelle conception, dans une idée d’innovation. Ou – à posteriori, pour tester des prototypes.

Évidemment, au final, on aura beau y appliquer tous les principes physiques et mathématiques imaginables, c’est l’équidé qui décide ! Mais l’exploration des embouchures et de la briderie en amont de son utilisation permet de renouveler les perspectives et les méthodologies et procéder à des améliorations.

Ce serait bête de s’en priver !

Auteur : Laetitia

www.bit-fitting.frFaceBook | Instagram | LinkedIn| Ergonomie Équestre™

Cet article a été écrit par Laetitia Ruzzene et appartient au titre des droits d’auteurs au site http://www.bit-fitting.fr. Les textes contenus dans cet article peuvent être réutilisés ou distribués dans la mesure de la mention de son auteur ainsi que de l’origine de l’article (lien URL direct).